Les systèmes de chauffage

5
min de lecture
· publié le
23.7.2021
· mis à jour le
Les systèmes de chauffage

Le chauffage est un élément essentiel du confort du foyer et il est important d’atteindre le meilleur équilibre « température agréable/faible coût »

De nombreux paramètres interviennent : la région, le type d’habitation et d’isolation, les raccordements, les modes de production de la chaleur et de sa transmission, etc.

Chez Revenus-Locatifs.com nous rénovons régulièrement les systèmes de chauffage dans les appartements et les maisons de nos clients investisseurs.

Au-delà des équipements que nous installons pour leur compte, nous allons tenter de vous présenter les différents types de chauffage et leurs caractéristiques.


I. QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE CHAUFFAGE ?

Le volume à chauffer, la localisation, les emplacements disponibles pour installer la chaudière, l’investissement pensé sur le court ou sur le long terme, sont autant de critères à prendre en compte pour choisir le système de chauffage le plus approprié.

Le chauffage électrique

Équipe 35 % des Français.

Principe : effet joule.

Quand un courant électrique traverse un conducteur, il produit un effet thermique qui crée une augmentation de température (c’est le même principe que le grille-pain).
Le radiateur produit sa propre chaleur, qu’il diffuse dans la pièce.


Les différents types de chauffage électrique

- Radiateur à convection

L’air chaud est plus léger que l’air froid. 

L’air froid situé en partie basse du radiateur, une fois monté en température, ressort par la grille de la partie haute et réchauffe la pièce (principalement en partie haute).

- Radiateur rayonnant

Combine deux actions : la convection et le rayonnement.

Une plaque en carbone ou en alliage métallique est chauffée par des résistances et transmet la chaleur aux éléments qu’elle rencontre (à la manière des rayons du soleil).

La chaleur est bien répartie

- Radiateur à inertie 

Il existe deux catégories de radiateurs à inertie, ceux à énergie fluide et ceux à inertie sèche.

- Inertie fluide : une résistance chauffe un corps liquide caloporteur (soit de l’eau, soit de l’huile) qui accumule la chaleur et la restitue par rayonnement dans la pièce.

- Inertie sèche : c’est un matériau réfractaire (céramique, faïence, aluminium, fonte…) qui accumule la chaleur.

Bien plus économe qu’un radiateur à convection.


Le chauffage au gaz

Équipe 39 % des Français.

Principe : combustion.

Il peut être alimenté en gaz naturel, ou en propane.

La chaudière au gaz transmet la chaleur à un réservoir et chauffe l’eau jusqu’à la température définie par le thermostat.
L’eau chaude circule dans un circuit qui couvre tout le logement et alimente un plancher chauffant ou des radiateurs. 

Il s’agit d’un circuit fermé : l’eau circule dans les radiateurs ou le plancher chauffant et repasse par la chaudière pour être amenée à la température souhaitée.


Les différents types de chauffage au gaz

- Chaudière à condensation

La chaudière récupère la vapeur d’eau produite par la combustion du gaz, ce qui limite sa consommation.
Est en train de devenir le standard, pour ses hautes performances énergétiques.


- Chaudière basse température

Fonctionne à une température plus basse qu’une chaudière classique. 

Elle peut moduler sa puissance selon les besoins.


Les différents mode d’installation pour le chauffage au gaz

- Bitube (le plus courant).

Chaque radiateur est équipé d’une arrivée d’eau chaude et d’une sortie d’eau froide.

 - En série

L’eau passe de radiateur en radiateur et retourne à la chaudière.

- Monotube

Chaque radiateur est relié séparément à la chaudière.

On peut fermer un radiateur sans interrompre tout le système.


Le chauffage au fioul

Équipe 12 % des Français.

Principe : combustion

La combustion du fioul chauffe le circuit d’eau du chauffage sur le même principe que la chaudière à gaz.

L’avenir énergétique inscrit l’extinction de l’utilisation du fioul domestique à l’horizon 2028, au bénéfice de sources énergétiques renouvelables ou des chaudières gaz à très haute performance énergétique.

 

Les différents types de chauffage au fioul

- Classique

Le circuit d’eau du chauffage est réchauffé par la combustion du gaz.

- A condensation

La chaudière récupère l’énergie produite par les fumées dégagées pendant la combustion du fioul.


Le chauffage au bois

Équipe 5 % des Français.

Principe : combustion.

Même si le chauffage au bois reste indémodable et attire de nombreux nouveaux adeptes, il n’arrive qu’à la troisième place des moyens de chauffage préférés des Français.

Qu’il s’agisse de cheminée, d’insert ou de poêle, on y pense surtout en tant que chauffage d’appoint pour améliorer le confort thermique, alors qu’un poêle central peut être une vraie solution de chauffage principal.


 Les différents systèmes de chauffage au bois

- Cheminée

- Insert

Dispositif, ouvert ou fermé, qui s’encastre dans la cheminée.

- Poêle bouilleur

Le poêle bouilleur accumule une réserve d’eau chaude qui alimente un ballon de stockage. Quand l’eau atteint une température suffisante elle est pompée vers l’extérieur et assure l’alimentation du système de chauffage.


La pompe à chaleur (PAC)

Majoritairement installée dans le neuf, elle gagne de plus en plus de place en rénovation. 

Plus d’un million ont équipé les foyers français en 2020.

Principe : extraction d’énergie

La pompe à chaleur fonctionne à l’inverse du réfrigérateur, elle récupère les calories présentes dans la source de chaleur choisie (eau, air, terre) et les compresse pour en augmenter la température et chauffer l’eau présente dans le circuit du chauffage (plancher chauffant, radiateurs…)


Les différents systèmes de pompe à chaleur

- Aérothermique

Pour capter les calories dans l’air.

- Géothermique

Pour capter les calories dans le sol.

- Aquathermique ou Hydrothermique

Pour capter les calories dans une nappe phréatique.


Le chauffage solaire

Principe : irradiation solaire

Les panneaux contiennent un fluide caloporteur qui se réchauffe sous l’effet des rayons du soleil. Le fluide est ensuite distribué au sein de l’habitation, via un plancher chauffant, ou vers le système de chauffage en place.

L’un des plus vieux systèmes de chauffage du monde.


Et aussi

- Chauffage urbain : 4% des équipements,

- GPL : 1%



📑 Téléchargez le livre blanc de l'investisseur

II. QUELS SONT LEURS AVANTAGES ET LEURS INCONVÉNIENTS ?

Chauffage Avantages Inconvénients
Chauffage au gaz - Utilisation aisée.
- Confort de chauffe.
- Pas besoin d’espace de stockage.
- Excellent rendement énergétique.
- Chauffage et eau chaude.
- Encombrement limité.
- Investissement fiable.
- Nécessite un raccordement au gaz de ville.
- Instabilité des tarifs du gaz.
- Empreinte écologique négative.
Chauffage électrique - Installation et entretien faciles et peu onéreux.
- Écologique et propre.
- Encombrement limité.
- Tarifs d'électricité élevés.
- Assèche l’air ambiant.
- Inadapté aux gros volumes.
- Chaleur souvent mal répartie (surtout les radiateurs à convection).
Chauffage au fioul - Haut pouvoir calorifique.
- Chaleur homogène.
- Chauffage et eau chaude.
- Adapté aux gros volumes.
- Prix aléatoire.
- Équipement encombrant.
- Émissions de CO2.
- Importants travaux d’installation.
Chauffage bois - Énergie renouvelable.
- N’aggrave pas l’effet de serre.
- Très économique.
- Large choix de combustibles (bûches, briquettes, plaquettes forestières, pellets…).
- Rôle social (ambiance).
- Doit être alimenté régulièrement.
- Espace de stockage important.
Pompe à chaleur - Très faible consommation.
- Confort d’utilisation.
- Pose aisée.
- Pas d’évacuation à prévoir.
- Chauffage et eau chaude.
- Utilisable comme climatisation l’été (si modèle réversible).
- L’unité extérieure peut être bruyante.
- Performances variables en fonction de la température extérieure.
- Nécessite chauffage d’appoint lors des pics de froid.
Panneaux solaires - Énergie gratuite et illimitée.
- Énergie verte.
- Chauffage et eau chaude.
- Peu d’entretien.
- Silencieux.
- Installation très coûteuse.
- Nécessitent souvent un chauffage d’appoint.


📊 Calculez votre cash-flow avec notre fichier Excel

III. CHAUFFAGE CENTRAL, DÉCENTRALISÉ OU RÉVERSIBLE ?


Chauffage central

Plus efficace et plus économique que les systèmes de radiateurs électriques indépendants, il s’agit le plus souvent d’un chauffage au gaz.

Un système de chauffage chauffe l’eau qui est transportée vers des équipements qui diffusent la chaleur dans les différentes pièces.

L’eau se refroidit au fur et à mesure qu’elle passe dans les radiateurs de l’habitation. Elle retourne vers le système de chauffage pour être réchauffée à nouveau et recommencer un nouveau cycle.

Ce circuit fermé est appelé « boucle à eau chaude ».


Chauffage décentralisé

Moins efficace, donc moins économique que le système de chauffage central, il trouve sa place :

- en rénovation, quand il n’est pas possible d’installer un système centralisé. 

- dans les habitations ne nécessitant pas de gros besoins de chauffage.

Dans le système de chauffage décentralisé, chaque radiateur est indépendant.

Moins coûteux, à l’installation, que le chauffage centralisé, il revient plus cher à l’usage.

Il est également appelé chauffage « direct » ou chauffage « production-émission ».


Climatisation réversible

La climatisation réversible peut basculer du mode pompe à chaleur pour chauffer en périodes froides au mode climatiseur pour les périodes estivales.

C’est une solution « tout-en-un » très performante mais à l’investissement de départ élevé.


IV. COMBIEN ÇA COÛTE ?

Chez Revenus-Locatifs.com, les travaux de chauffage que nous réalisons pour nos clients investisseurs sont compris dans l’enveloppe globale de rénovation

Dans le cas d’installation d’une pompe à chaleur, celle-ci fait l’objet d’un devis et d’une facturation spécifiques.


Prix moyens des systèmes de chauffage et leur consommation pour un logement de 120 m² achevé en 1995- Isolation correcte - Chauffage et production d’eau chaude sanitaire - Famille de quatre personnes (Source Picbleu)

Système de chauffage Prix d’installation pour 120m² Coût annuel
Gaz naturel (chaudière à condensation) 2 300 à 4 500 € 1 000 €
Électricité
- Radiateurs à convection
- Radiateurs à inertie
- Plancher chauffant

1 000 à 2 000 €
2 500 à 4 500 €
4 000 à 5 000 €

2 400 €
2 000 €
1 650 €
Fioul (chaudière) 5 000 à 8 000 € 1 850 €
Bois
- Bûches (chaudière)- Granulés (chaudière)
- Granulés (poêle)

3 500 à 9 700 €
4 180 à 9 500 €
1 350 à 6 700 €

720 €
600 €
500 €
Pompe à chaleur
- Air/air
- Géothermique
- Eau

5 000 à 8000 €
26 000 à 50 000 €
9 000 à 14 000 €

1 200 €
600 €
900 €
Solaire
- Panneaux aérovoltaïques
25 900 à 30 000 € Insignifiant
🚀 Démarrons notre collaboration

Articles similaires