Acheter une passoire thermique : bonne ou mauvaise idée ?

5
min de lecture
· publié le
7.11.22
· mis à jour le
1.12.2022
Acheter une passoire thermique
Acheter une passoire thermique : bonne ou mauvaise idée ?

Les interdictions de location qui frappent déjà certaines passoires thermiques, c’est-à-dire des logements qui ne répondent pas aux standards d’isolation et d’efficience énergétique, vont aller en s’accélérant.
Alors, acheter une passoire thermique représente-t-il un risque ou une opportunité d’investissement pour les propriétaires bailleurs ?

Le premier réflexe serait de penser que c’est un risque, mais si l’on prend en compte les bénéfices d’une rénovation énergétique, il apparaît que l’achat d’une passoire thermique peut se révéler une opportunité intéressante d’investissement locatif.

Achat d’une passoire thermique : les bailleurs sanctionnés 

Les passoires thermiques, ou passoires énergétiques, sont dans le viseur de l’État qui, dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, prend des mesures pour améliorer la consommation du parc immobilier français.

Pour pouvoir être loués ou vendus, les logements, exceptés ceux qui ne sont pas destinés à être habités plus de quatre mois par an, doivent fournir un document appelé DPE (diagnostic de performance énergétique).
Il s’agit du résultat d’un audit effectué par un diagnostiqueur qui, après avoir saisi différents paramètres, attribue au logement une note entre A et G (A étant la meilleure et G la plus mauvaise).

- Les logements ayant un mauvais DPE (F et G) sont considérés particulièrement énergivores et qualifiés de passoires thermiques. 
Sanction : depuis le 24 août 2022, le montant de leur loyer ne peut plus être augmenté.

- Le 1er janvier 2023, les logements à la consommation supérieure à 450 kWh/m2/an (limite haute de la classe G) seront interdits à la location.
Soit environ 140 000 biens.

Cette interdiction sera ensuite étendue :
- Le 1er janvier 2025, à l’ensemble des logements classés G.
- Le 1er janvier 2028, aux logements classés F.
- Le 1er janvier 2034, aux logements classés E.

Dans les faits, après 2034 seuls les logements des classes A, B, C et D pourront être proposés à la location.

Alors, acheter une passoire thermique que l’on ne pourra plus louer à partir du 1er janvier 2023, ou du 1er janvier 2025 dans le meilleur des cas, est-il bien raisonnable ? 
Et, n’oublions pas que 2028 va arriver très vite...

Gel des loyers, interdiction de louer, donc impossibilité de rentabiliser l’investissement par des revenus locatifs... à l’évidence, la messe est dite pour le bien fondé de l’achat d’une passoire thermique.

Abordons le sujet sous un autre angle si nous voulons comprendre pourquoi le marché des passoires énergétiques est malgré cela en pleine croissance.

📑 Téléchargez le livre blanc de l'investisseur

Achat d’une passoire thermique : un avantage pour l’acheteur ?

Les biens qui nécessitent d’importants travaux pour être mis aux normes énergétiques afin de pouvoir être loués, permettent de négocier des décotes importantes. 
Investir dans l’ancien
estime qu’un logement qualifié de passoire thermique peut être acquis 20 à 30% moins cher que s’il était déjà aux normes.

Ce n'est pas tout : les passoires thermiques offrent un choix important car beaucoup de propriétaires ne sont pas disposés à passer du temps et de l’argent à la rénovation énergétique et préfèrent vendre en l’état.
On peut parler de boom des ventes : + 8% pour les biens étiquetés E, F et G sur la période allant de janvier à septembre 2021 comparée à celle de janvier à septembre 2020, avec des pics à plus de 70% pour certaines villes (données Challenges).

Selon une étude réalisée par SeLoger, 81% des investisseurs interrogés se disent prêts à s’engager sur un bien à rénover et 8 sur 10 assurent s’intéresser au DPE avant de visiter un logement, en comptant sur la négociation qu’ils mèneront pour faire baisser le prix.

Et nous allons voir que ces arguments ne sont pas les seuls pour justifier l’achat d’une passoire thermique.

Quelles aides bailleur pour l’achat d’une passoire thermique ?

La rentabilité locative d’une passoire thermique doit s’étudier avec les aides disponibles pour le financement des travaux.
Travaux qui vont permettre, non seulement de louer le bien en toute légalité, mais également d’augmenter sa valeur et la plus-value au moment de la revente.

• Les aides à la rénovation énergétique 

Plusieurs aides peuvent être accordées pour l’achat d’une passoire thermique.

- MaPrimeRénov’
Il s’agit d’une aide distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Deux formules sont proposées :
- MaPrimeRénov’ propriétaires bailleurs, qui peut concerner jusqu’à trois logements par propriétaire.
- MaPrimeRénov’copropriétaires, ouverte aux syndicats de copropriétaires pour les travaux réalisés sur les parties communes ou les équipements collectifs.

Le montant de MaPrimeRénov va jusqu’à 20 000 € sur une période de cinq ans et varie selon les revenus et les travaux réalisés.

Deux primes bonus d’un montant de 500 € à 1500 € se rajoutent à MaPrimeRénov :
- Le bonus « sortie de passoire »
pour sortir du statut de passoire thermique (classes F et G).
- Le bonus « Bâtiment Basse Consommation »
pour les habitats qui atteignent l’étiquette énergie A ou B.

📊 Calculez votre cash-flow avec notre fichier Excel

- La prime CEE (telle la prime Effy)
Son principe repose sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).
Le montant est calculé en fonction du type de travaux, de l’énergie de chauffage utilisée, de la zone géographique et des revenus.

Les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement) et la prime peut monter jusqu’à 4000 € s’il s’agit d’un artisan du groupe Effy.

- Loc’Avantages
Le dispositif est soumis à des conditions de ressources et à un prix de location inférieur à celui du marché.

- Travaux d’amélioration de la performance énergétique :
L’aide peut aller jusqu’à un montant maximum de 15 000 € par logement mis en location.

- Pour des travaux lourds de réhabilitation d'un logement indigne ou très dégradé :
L’aide peut s’élever jusqu’à 28 000 € par logement mis en location.

Nous verrons que Loc’Avantages donne également la possibilité de bénéficier de réductions d’impôts.

- L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
Il permet d’emprunter à taux zéro pour financer les travaux et les intérêts sont payés par l’État.
Jusqu’à 30 000 € sur une durée de 15 ans (le logement doit rester loué jusqu’au remboursement intégral du prêt).

Pour en bénéficier, s’adresser directement à la banque.

• Rénovation énergétique et défiscalisation 

Des facilités fiscales peuvent être accordées quand on veut acheter une passoire thermique.

- Le déficit foncier
Il offre la possibilité de déduire le montant des travaux qui excède les revenus fonciers. 
Le bien doit être loué pendant au moins trois ans.

- Loc’Avantages
Ce dispositif donne droit à un crédit d’impôt à condition de proposer un bien en location à un montant inférieur au prix du marché local et que les ressources des locataires ne dépassent pas un certain plafond.

- La loi Denormandie
Elle concerne les travaux d’amélioration de la performance énergétique des investissements locatifs dans l’ancien dégradé.
Le montant de l’aide dépend de la durée pendant laquelle le bailleur s’engage à louer son bien (6, 9 ou 12 ans).
Maintenant que nous avons vu pourquoi ce marché est en plein boom, à vous de décider si acheter une passoire thermique est un bon investissement ou non...

🚀 Démarrons notre collaboration

Articles similaires