Fiscalité

Chez Revenus-Locatifs.com, nous avançons que la crainte inspirée par la fiscalité chez un grand nombre de bailleurs est irrationnelle. 
C’est parce qu’on ne craint vraiment que ce qu’on ne connait pas que nous avons voulu vous donner le maximum de clés et d’informations pour comprendre la fiscalité de la location.
 

Dès que les principes de base en sont connus et compris, nul besoin d’être un expert en fiscalité pour prendre les bonnes décisions. 
Nous ne nions pas qu’il y ait plus attrayant comme sujet et qu’il est souvent légitime de se poser la question de savoir pourquoi l’administration fait compliqué quand elle pourrait faire simple. Mais, c’est comme ça…

LMNP ou LMP, IR ou IS, SCI ou nom propre… à la lecture de nos INDISPENSABLES, vous allez vite vous rendre compte que ces sujets ne sont pas insurmontables et que vous avez déjà affronté des problématiques bien plus complexes que celles rencontrées avec votre bien immobilier.

TravauxArchitecturefiscalitélocationfinancement

Il ne sert à rien d’essayer de ruser, les revenus locatifs sont soumis à l’impôt, bien qu’il existe des cas d’exonération. Mais, ceux-ci ne sont pas nombreux et heureusement, bon nombre de dispositifs permettent d’alléger la facture fiscale des loueurs.

L’imposition dépend du type de location et la réduction d’impôt également.
Les revenus tirés des loyers perçus de la location nue relèvent de la fiscalité des revenus fonciers et ceux provenant de la location de logements meublés sont imposés au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) au régime micro-bic.

Chez Revenus-Locatifs.com, nous nous sommes positionnés sur le marché de l’investissement locatif, clé en main, en Île -de-France et nous sourçons exclusivement des biens anciens à rénover. 
Dans ces INDISPENSABLES, nous abordons, entre autres, le statut de loueur en meublé professionnel (LMP), celui de loueur en meublé non professionnel (LMNP) et le régime fiscal de ces locations.

Au-delà de l’aspect informatif de ces articles, l’intérêt est de vous indiquer comment procéder pour vous aider à réduire les impôts liés aux loyers encaissés à la suite de vos investissements dans l’immobilier ancien. Et, qui dit impôts réduits dit investissement optimisé.

Si vous pratiquez la location nue, vous pouvez déduire de nombreuses charges des revenus que vous déclarez à l’administration fiscale. Nous les détaillons dans les articles que nous consacrons à la fiscalité, mais nous pouvons déjà citer les travaux et les intérêts d’emprunt. Quand ces charges déductibles sont supérieures aux recettes annuelles des loyers, on parle de déficit foncier.

Si vous optez pour la location meublée, et que vous êtes en LMNP, vous déduisez vos charges quand vous êtes au régime réel d’’imposition.  Au régime forfaitaire, vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50% pour les locaux classiques. A vous de calculer quel est le régime le plus avantageux selon votre situation.

Lisez nos articles en détail, nous en publions régulièrement pour actualiser le sujet selon les évolutions de la fiscalité.
Prenez également le temps de remplir correctement vos déclarations d’impôts.

Meublés d’habitation, de tourisme classique, de tourisme classés, chambres d’hôte, gîte… la réglementation applicable varie selon l’usage qui est fait du logement. 

Nous conseillons à tous les propriétaires-bailleurs d’être curieux, de se renseigner… Il est impératif de se familiariser avec le vocabulaire : foyer fiscal, assiette fiscale, régime d’imposition, tranche marginale d’imposition (TMI), abattements, base d’imposition, DGFIP, IS, IR, réel simplifié, réel normal, SIE, SIP…

Vous voyez… on peut s’habituer à tout.